Archives de Tag: été

Quand le plus beau des tissus de ma collec’ devient en deux coups de ciseaux une super tunique !

Par défaut

Un jour, en me promenant sur les boutiques en ligne de tissu, j’ai flashé, je suis tombée en amour pour lui :

Afficher l'image d'origine

Y’a pas, fallait qu’il soit mien !!! Alors ni une, ni deux, je l’ai commandé et une semaine après, il était chez moi !

je l’ai déplié, je l’ai observé sous toutes ses coutures avec mes yeux remplis d’amour. Il était encore plus beau en vrai dis donc ! Je l’ai donc lavé, plié soigneusement et rangé dans mon armoire à tissus en attendant 1) l’été et 2) le modèle idéal.

Il y a quelques jours, alors que je suis dans ma lancée de confection de fringues pour l’été, je l’ai ressorti, l’élu de mon coeur.

Et en quelques coups de ciseaux, en quelques lignes de couture, il est transformé en jolie tunique pour Zélie !!! Et pour l’accompagner, que dis-je, pour la sublimer, j’ai également réalisé un bloomer (histoire que ma fille ne se balade pas non plus les fesses à l’air ^^)

Voyez plutôt :

DSC_0340

Alors bien évidemment, le mannequin sublime encore plus le modèle, mais faisons abstraction du « contenu » et attardons nous sur le « contenant ».

Pour la tunique, j’ai choisi de ne pas me lancer dans un modèle trop compliqué à réaliser d’une part pour ne pas me tromper et abîmer mon joli tissu et d’autres parts, parce que je pense qu’un vêtement trop élaboré n’aurait pas mis en valeur les motifs du tissu.

Ici il s’agit de la petite robe du livre « couture simple pour enfants sages » (hum hum). Elle est resserrée au niveau de l’encolure par des rubans vichy jaunes de ma collection personnelle (collection perso qui commence petit à petit à diminuer comme Peau de Chagrin, va falloir que je me refasse un stock de rubans !)

DSC_0341

DSC_0342

Pour le bloomer, j’ai utilisé le patron des « intemporels pour enfants ». Mais comme j’ai absolument rien compris à ses explications (!), je l’ai assemblé au feeling et j’ai remonté la coulisse des élastiques des cuisses pour que ça forme un petit volant tout mignon.

DSC_0343 DSC_0344

Et voilà le travail !!!

DSC_0346

Vivement l’été que Zélie puisse pavaner dans sa jolie tunique toute colorée 🙂

la bonne glace à la groseille !

Par défaut

Quelle chaleur  !!!! Dehors il fait chaud. Dedans il fait chaud. Habillé il fait chaud. A poil il fait chaud. Volets fermés il fait chaud. Fenêtres ouvertes il fait chaud !!!

Du coup avec Zélie on a (j’ai) décidé qu’on n’allait pas se laisser abattre : on a fait de la glace à la groseille.

20150714_102901

Après avoir été acheter un kg de groseilles à côté de la maison (à 4€ le kg je n’ai pas hésité longtemps), vous voilà reparties avec notre trouvaille à la maison au sauna.

20150706_153415

J’ai lavé les groseilles et commencé à les équeuter.

Pendant ce temps là, Zélie me donnait un sacré coup de main : elle enlevait les baies de leur tige, et les mangeait !

Au bout d’un moment, alors que je n’avais pas encore fait le quart du tas de groseilles, j’en ai eu marre, et je me suis rappelée que j’avais une centrifugeuse !!!

J’ai donc mis les groseilles avec leurs tiges directement dans la centrifugeuse afin d’en extraire le jus.

20150706_154522

Pendant ce temps là, Zélie continuait de m’aider à sa manière, et la serviette qui lui servait de bavoir de fortune vivait ses derniers instants de blancheur.

Les groseilles, ça ne fait vraiment pas beaucoup de jus en fait !!!

J’ai mis le jus de groseilles dans la casserole et j’y ai ajouté environ 200g de sucre, un grand verre de lait et le jus de 1 citron. Tout ce petit monde a cuit quelques minutes.

La casserole a été enlevée du feu et mise de côté le temps de se refroidir.

Pendant ce temps-là, Zélie, affamée (!) a pris son goûter …

Lorsque le sirop a refroidi, je l’ai envoyé faire quelques petits tours de sorbetière. Pendant 45 minutes exactement.

20150706_180423

Un stage au congélateur pour que la glace prenne bien et

TADAAMM !!!

20150714_102856

Elle est trop bonne ma glace et ce n’est ni Zélie, ni son papa qui me diront le contraire !!!

la glace à la menthe du jardin

Par défaut

Allez on continue dans les super recettes de l’été, j’ai nommé la glace à la menthe.

A la maison, la glace à la menthe est un parfum très apprécié, surtout quand il y a quelques copeaux de chocolat dedans. Alors l’idée de la faire moi-même est naturellement venue rapidement, et chaque été, la sorbetière est mise à contribution.

Ingrédients :

– 25 cl de lait

– une grosse poignée de feuilles de menthe

– 3 jaunes d’oeuf

– 100g de sucre en poudre

– 12 cl de crème liquide.

DSC_0675

1. porter à ébullition le lait avec la moitié du sucre. hors du feu, y ajouter la menthe et laisser infuser 20mn : déjà, ça donne l’eau à la bouche parce que ça sent trop bon dans la maison !

DSC_0676

2. pendant ce temps, mélanger les jaunes d’oeuf avec le reste du sucre, jusqu’à ce que le mélange blanchisse. (vous aurez également le temps de faire la vaisselle, de vider le lave-vaisselle, mais c’est moins rigolo)

3. remettre le lait sur le feu. Aux premiers frémissements, enlever la menthe et verser la préparation Oeufs/sucre dans le lait sans cesser de mélanger.

4. faire cuire pendant quelques minutes, le mélange doit épaissir mais ne pas bouillir.

5. hors du feu, ajouter la crème liquide et laisser refroidir

6. mettre en sorbetière 45 mn

7. ajouter un peu de colorant ou de sirop de menthe pour une belle couleur verte directement dans la sorbetière. (et pour les gourmands, des copeaux de chocolat)

Cette glace a une belle couleur verte, mais surtout, le goût de la menthe est bien présent sans être trop fort. mêlée à la glace à la groseille ou à la glace à la vanille, voici donc un dessert qui nous rafraîchit sous le soleil de plomb que nous avons en ce moment (oui dans le Nord aussi !!!)

20150712_213934

Bon appétit !

Grand pardon pour la qualité médiocre de cette dernière photo, elle a été prise le lendemain soir de sa conception, c’était la dernière boule et j’ai dû me dépêcher de la photographier avant qu’elle ne se fasse engloutir !!!

Si vous réalisez cette recettes, faites moi plaisir et laissez moi un petit message afin de me donner vos avis 🙂

La meilleure glace à la vanille du monde entier de l’univers !! (si, si !!)

Par défaut

Vous avez donc compris que cette glace, je l’aime beaucoup, beaucoup !

Cette crème glacée, en plus d’un bon goût vanille, a surtout un goût de Madeleine de Proust. Elle me fait retomber en enfance, me ramène à des souvenirs d’été avec mes frères et soeurs et mes cousins à déguster la fameuse glace à la vanille. Tous les ans, ma Maman et ma grand-Mère en réalisait plusieurs fois, et c’était toujours un régal.

Par contre, je dois vous avertir. Il ne vaut mieux pas faire cette crème glacée en même temps qu’un régime, parce que lorsqu’on voit les ingrédients, on se décourage de compter les calories.

20150714_102706

Et puis il est difficile de ne pas être tenté par une deuxième part.

Bref, sans plus tarder, voici la recette de cette fameuse glace.

Ingrédients :

– 4 jaunes d’oeuf

– 1/2 litre de lait

– 200g de sucre

– 400g de crème fraîche entière

– 1 paquet de sucre vanillé

– 2 cuillères à soupe de Maïzena.

DSC_0677

1. mélanger le sucre, les jaunes d’oeuf, la maïzéna et le sucre vanillé

2. jeter ce mélange dans le lait bouillant

3. mélanger jusqu’à frémissement mais sans faire bouillir

4. laisser refroidir

DSC_0678

5. y incorporer la crème fraîche montée en chantilly.

6. mettre au congélateur pendant 24h et déguster !!!

20150714_102702

Cette glace c’est vraiment une tuerie, crémeuse à souhait grâce à la chantilly. Pour ma part, elle est réalisée avec du bon lait de la ferme, de la bonne crème de la ferme et des bons oeufs de la ferme et ça apporte un goût vraiment meilleur que si je l’avais faite avec des produits de la grande distribution. C’est pratique quand les parents sont agriculteurs 🙂

Manger cette glace sous la forme d’un ski, c’est en plus, délicieusement régressif !!

Ici on l’adore !!

Et vous quelles sont les recettes qui vous font retomber en enfance ?

Mon petit morpion en barboteuse

Par défaut

Avec une moyenne de 25°C la semaine dernière, il fait chaud, très chaud dans le Nord(si si !!)

Ma poulette transpire beaucoup, même l’hiver. Alors elle s’est baladé régulièrement en couche ou en body à la maison et dans le jardin-champ de patates (rayer la mention inutile…)

Mais même quand il fait trop chaud, Zélie met un point d’honneur à être élégante (enfin, elle, elle s’en fiche complètement) alors chez nous on a pris la chaleur à bras le corps et ni une, ni deux, je lui ai cousu un joli modèle de barboteuse !!

20150626_131938

Cela faisait quelques temps que je cherchais sans grand succès un patron (gratuit) pour coudre moi-même comme une grande des barboteuses. Au hasard de mes recherches j’ai découvert ce tutoriel in english please !!!

J’aime beaucoup ce genre de vêtement pour Zélie. Elle n’a pas trop chaud dans cette salopette ample, elle est libre de ses mouvements, et pas besoin de mettre de body en dessous : bref que des bons points.

Un mot sur le tutoriel : 

Donc il est en anglais, mais vraiment très facile à comprendre pour les personnes qui ne maîtrisent pas la langue de Shakespeare. Les photos sont très claires, et le pas à pas est bien détaillé.

séance photo pendant la minute d'hydratation !

séance photo pendant la minute d’hydratation et avant la pose des élastiques au niveau des cuisses

Evidemment, les mesures des pièces sont exprimées en inches, il a donc fallu que je fasse la conversion. Allez, je suis grand Seigneur, voici les mesures en centimètres !

Attention, cette oeuvre d'art n'est pas à l'échelle ;)

Attention, cette oeuvre d’art n’est pas à l’échelle 😉

J’ai remplacé les quatre liens des épaules par des morceaux de biais de 40 cm.

Pour la pose de la patte en forme d’arc-en-ciel entre les jambes ça a été un peu free-style. le tutoriel ne l’explique pas et nous renvoie vers un autre blog (toujours en anglais) qui donne une technique pour transformer les robes de nos fillettes en bloomer. Je n’ai pas creusé l’article (patience, quand tu me tiens), du coup j’ai posé les arc-en-ciel selon ma technique ancestrale : à la barbare. Ce n’est pas très bien fait, les couturières averties feraient certainement un arrêt cardiaque en voyant le travail de boucher que j’ai fait.

20150626_123329 20150626_132000

J’ai donc utilisé un très beau coton fleuri de chez Rijstextiles, un coton bleu à pois blancs qui traînait depuis bien longtemps et du biais rouge pour les liens des épaules. Pour la mercerie, des pressions résine bleues et de l’élastique.

20150626_132011

l’élastique de la cuisse

J’ai tellement apprécié coudre cette petite barboteuse que Zélie en aura certainement une belle collection dans son dressing.

Ce sera l’occasion de parfaire la pose de l’arc en ciel entre les jambes !!! (excuse bidon quand tu nous tiens !!)

Et chez vous, comment on gère les grosses chaleurs ?