Archives de Catégorie: couture

Quand le plus beau des tissus de ma collec’ devient en deux coups de ciseaux une super tunique !

Par défaut

Un jour, en me promenant sur les boutiques en ligne de tissu, j’ai flashé, je suis tombée en amour pour lui :

Afficher l'image d'origine

Y’a pas, fallait qu’il soit mien !!! Alors ni une, ni deux, je l’ai commandé et une semaine après, il était chez moi !

je l’ai déplié, je l’ai observé sous toutes ses coutures avec mes yeux remplis d’amour. Il était encore plus beau en vrai dis donc ! Je l’ai donc lavé, plié soigneusement et rangé dans mon armoire à tissus en attendant 1) l’été et 2) le modèle idéal.

Il y a quelques jours, alors que je suis dans ma lancée de confection de fringues pour l’été, je l’ai ressorti, l’élu de mon coeur.

Et en quelques coups de ciseaux, en quelques lignes de couture, il est transformé en jolie tunique pour Zélie !!! Et pour l’accompagner, que dis-je, pour la sublimer, j’ai également réalisé un bloomer (histoire que ma fille ne se balade pas non plus les fesses à l’air ^^)

Voyez plutôt :

DSC_0340

Alors bien évidemment, le mannequin sublime encore plus le modèle, mais faisons abstraction du « contenu » et attardons nous sur le « contenant ».

Pour la tunique, j’ai choisi de ne pas me lancer dans un modèle trop compliqué à réaliser d’une part pour ne pas me tromper et abîmer mon joli tissu et d’autres parts, parce que je pense qu’un vêtement trop élaboré n’aurait pas mis en valeur les motifs du tissu.

Ici il s’agit de la petite robe du livre « couture simple pour enfants sages » (hum hum). Elle est resserrée au niveau de l’encolure par des rubans vichy jaunes de ma collection personnelle (collection perso qui commence petit à petit à diminuer comme Peau de Chagrin, va falloir que je me refasse un stock de rubans !)

DSC_0341

DSC_0342

Pour le bloomer, j’ai utilisé le patron des « intemporels pour enfants ». Mais comme j’ai absolument rien compris à ses explications (!), je l’ai assemblé au feeling et j’ai remonté la coulisse des élastiques des cuisses pour que ça forme un petit volant tout mignon.

DSC_0343 DSC_0344

Et voilà le travail !!!

DSC_0346

Vivement l’été que Zélie puisse pavaner dans sa jolie tunique toute colorée 🙂

Un manteau pour attaquer le printemps

Par défaut
Un manteau pour attaquer le printemps

Zélie a bien grandi cet hiver. Tous les vêtements en taille 2 ans sont devenus trop petits et le manteau ne déroge pas à la règle.

J’ai alors pris mon courage à deux mains et je lui ai cousu un joli petit manteau de mi-saison.

DSC_0225a

J’ai choisi de suivre le patron et le tutoriel du modèle AGATHA que j’ai acheté chez Papillons et Mandarine.

Comme on habite dans le Nord et qu’au Printemps le fond de l’air est froid (comme disent les vieux ^^), j’ai décidé de prendre un tissu assez chaud : de la laine bouillie couleur camel. Et pour réhausser le modèle, j’ai utilisé un joli coton de chez Mondial Tissus que vous avez déjà pu apercevoir ici. Il m’a tellement tapé dans l’oeil que j’en ai acheté 5 mètres !!! Vous allez donc le voir souvent dans mes prochaines cousettes !!!

DSC_0229

Niveau accessoires, du biais bleu et des boutons à recouvrir (avec le fameux tissu) de chez Toto.

DSC_0355

C’est un modèle qui est assez facile à réaliser. Je n’ai rencontré qu’une difficulté : la pose du biais. Il n’y a rien à faire, je ne m’en sors jamais avec le biais. C’est fait pour être posé dans les angles et les arrondis, et le mien il n’est beau que dans les lignes droites !!! Va falloir que je prenne des cours de pose de biais !!!

D’avoir utilisé le coton à motifs par touches sur l’extérieur du manteau je trouve que ça lui donne un peu plus de peps !!! Les boutons à recouvrir sont super pratiques pour ça d’ailleurs. Au moins, j’ai des boutons uniques !!!  (c’est juste hyper relou à réaliser !)

Ce manteau a plein de petits détails qui lui donnent beaucoup d’allure : la martingale devant, la martingale derrière, les plis, les revers des manches , le petit col … Cela permet une multitude de possibilités et des réalisations toutes uniques !

DSC_0356 DSC_0357 DSC_0235

Enfin, je suis fan de la coupe du manteau. Il va nickel à Zélie. Le bas évasé est pratique et lui permet de courir partout sans être gênée. Les petites poches intérieures dans la couture sont parfaitement inutiles sur un manteau pour un bébé de deux ans, mais la demoiselle adore mettre les mains dans ses poches et ça lui donne un style à croquer !!!

DSC_0227a

Bref, je suis conquise par ce modèle et je sens que j’en referai d’autres !!!

ZE costume de Carnaval

Par défaut

Alors, attention, Mesdames et Messieurs, cet article transpirera la fierté !!!

Oh oui de la fierté !!! Car je suis méga fière du costume que j’ai réalisé pour Zélie à l’occasion du Carnaval de la Crèche !!! Alors pour une fois, je range ma modestie au placard et je vais faire ma crâneuse !!!

L’an passé, j’ai réalisé ceci

20150314_162038

C’était un costume de Paon réalisé en tulle et en feutrine, avec un joli bandeau de plumes. (pardonnez le flou de la photo, la demoiselle ne savait déjà pas tenir en place à l’époque).

Son costume avait été élu le plus joli de la crèche alors forcément, j’avais la pression, il fallait que je me surpasse pour cette année. Alors quand j’ai dit aux filles de la crèche que j’avais mon idée, elles ont réclamé à corps et à cris (moi j’exagère ?) que je leur dise. Mais que nenni, elles allaient avoir la surprise le jour du Carnaval !

Donc je voulais un déguisement qui colle à la personnalité de mon petit morpion à couettes, c’est à dire un brin capricieuse, têtue, mais quand même vachement attachante.

La Reine de Coeur, dans Alice au Pays des Merveilles lui correspond parfaitement ! Ca tombe bien, je suis fan du dessin animé de Disney et encore plus du film et de l’univers créé par Tim Burton.

Me voilà donc partie à imaginer à partir d’un modèle aperçu sur Pinterest, le costume idéal pour Zélie.

Et voilà donc le résultat !

DSC_0157

J’adore la technique des bandes de tulles pour réaliser un tutu. C’est déjà ce que j’avais utilisé pour le costume de Paon. Cette fois-ci j’ai décidé de les fixer sur un top en crochet que j’ai trouvé sur Amazon pour 3 francs 6 sous.

DSC_0149

J’ai utilisé les couleurs qui sont le plus présentes dans le dessin animé de Disney et dans le film de Tim Burton, à savoir le rouge, le jaune, le noir et le blanc.

J’ai ensuite découpé et collé des coeurs de feutrine sur le devant du tutu ainsi que sur le haut du top

DSC_0162 DSC_0159

Enfin, pour éviter que la robe ne glisse avec le poids du tulle, j’ai rajouté des nouettes sur les épaules en ruban de satin noir. Au moins Zélie sera à l’aise de ce côté là.

DSC_0160

Passons aux accessoires.

Côté pratique, j’ai réalisé un jupon en satin noir parce que le tulle « ça gatte Maman! »

DSC_0156

Bon le satin c’est une matière que je déteste !!! Ca glisse tout le temps, ça s’effiloche bref, je l’ai insulté copieusement devant ma machine à coudre.

Mais il faut croire que j’aime ça, puisque j’ai récidivé avec un petit boléro. Au départ je le voulais blanc, mais j’ai du loucher au moment de la commande puisque j’ai reçu du satin plutôt argenté.

Donc j’ai réalisé un petit boléro tout bête. Là aussi j’ai beaucoup râlé. Encore plus quand j’ai posé pour le « fun » (pour les finitions surtout) un ruban tout autour. Finalement, mon boléro ressemblait plus à un peignoir de boxeur, donc j’ai froncé les manches et j’ai collé un coeur en feutrine.

DSC_0153 DSC_0155 DSC_0154

Et que serait une reine sans sa couronne ? C’est là que mon imagination a du se mettre en route pour trouver une idée. Car si Zélie aime que nous la coiffions, elle apprécie encore plus enlever tout ce qu’elle a sur la tête. Il fallait donc une couronne qui tienne et qui ne soit pas trop lourde. Bref, un truc qu’elle arrive à oublier.

j’ai donc collé une feuille dorée sur une feuille de mousse jaune. Quand tout a été bien sec, j’ai découpé une couronne là dedans, j’ai rassemblé les côtés et je les ai collés ensemble. Quelques « pierres précieuses » plus tard et voilà une vraie couronne de reine. Pour la faire tenir, j’avais acheté un lot de bandeaux sur Internet et j’ai choisi le rouge pour ce costume. Je l’ai ouvert au niveau de la jointure du bandeau, j’ai réalisé au cutter deux petites entailles à la base de la couronne, j’ai passé un morceau du bandeau dans chaque entaille, puis j’ai pris un petit morceau de satin rouge pour refermer le bandeau.

 et hop affaire réglée !

DSC_0163 DSC_0164 DSC_0165

Pour le sceptre de la Reine de Coeur, le tutoriel de Louise est tombé à pic. Quand je pense au dessin animé « Alice », l’image qui me saute aux yeux c’est le moment où les Valets repeignent les roses blanches en rouge. Il fallait donc une rose rouge.

Je l’ai néanmoins modifié car je n’avais pas de branche d’arbre à portée de main. Mais j’avais une grande cuillère en bois. Le Papa de Zélie a participé à l’élaboration du costume en décapitant la cuillère à la scie sauteuse. J’ai gardé le manche pour faire la tige de la fleur et pour les pétales, j’ai augmenté la taille des diamètres des ronds de feutrine.

IMG_0249 (1)

Allez, encore quelques petites photos pour la route du costume porté par mon petit mannequin !

DSC_0144d DSC_0142a

DSC_0145n

 DSC_0152

Alors franchement, c’est pas le plus beau costume de Reine de Coeur de toute la Terre Entière ?

Le petit lit de la poupée

Par défaut
Le petit lit de la poupée

Parmi les (trop) nombreux cadeaux que Zélie a reçu de la part du Père-Noël, il y a celui-ci que je tenais absolument à vous présenter.

Mon Grand-Père ( l’arrière-grand-père de Zélie donc) a de l’or dans ses doigts. Il travaille le bois, il donne un coup de main quand il y a des travaux chez les uns et chez les autres, il dessine, il peint, il tricote (c’est lui qui a appris à ma Maman à tricoter), il cuisine, il jardine, il coud … Bref il n’arrête pas une minute.

Pour Noël il a voulu réaliser pour ses deux arrières petites filles (Cléa 4 ans et Zélie 18 mois au moment des faits) de jolis lits en bois pour leurs poupées.

Et j’ai été très heureuse qu’il m’ait chargé de coudre la literie qui va avec !

Les deux petites ont donc chacune eu la chance de trouver sous le sapin ce joli cadeau :

DSC_0262

Le lit est donc réalisé en bois, puis peint en bleu. Celui de Zélie a été décoré avec des pochoirs « chats » (la grande passion de la demoiselle) et celui de Cléa a accueilli des autocollants de la Reine des Neiges (la grande passion de la demoiselle !)

DSC_0261 DSC_0260

Alors pour que la poupée n’ait pas trop mal au dos dans son lit tout neuf, j’ai cousu aux dimensions du lit :

un matelas

DSC_0267

J’ai utilisé une épaisse couche de mousse que j’ai recouverte d’un coton bleu trouvé chez Mondial Tissus

une couverture

DSC_0268

Pour que la poupée ait bien chaud, j’ai utilisé un tissu molletonné à étoiles grises et bleues (toujours de chez Mondial Tissus)

un oreiller

DSC_0264

Pour l’oreiller, j’ai utilisé un joli coton bleu aux motifs blancs (devinez d’où il vient) que j’ai rempli de ouatine. La poupée m’a dit qu’il était très confortable !

et un doudou

DSC_0259

Pour le coup, j’ai utilisé un reste de coton bleu à pois blancs de ma collection personnelle. Et pour que ce doudou soit plus réaliste, j’ai utilisé le même patron que celui que j’ai utilisé pour coudre le doudou chat de Zélie, que j’ai bien sûr diminué pour que la poupée puisse le prendre dans ses petits bras !

J’avais reçu comme consigne de la part de mon Grand Père que la parure soit bleue. Je pense que j’ai respecté cette contrainte ! Je n’ai pas utilisé de technique compliquée, tout a été relativement simple à coudre.

DSC_0263

C’est PanPan Lapin (encore un autre colocataire dans le lit de Zélie) qui a joué le rôle de la poupée pour les besoins du shooting photo

DSC_0270 DSC_0269

Mais Zélie ne passe pas une soirée sans coucher sa poupée dans son petit lit. Cela fait partie du rituel du dodo. On met la poupée dans le lit, la couverture par dessus et on lui fait un gros bisou. Et le lendemain matin, Zélie va la récupérer et lui demande « gros dodo poupée? » Moi j’adore la regarder faire 🙂

DSC_0073

J’ai été très heureuse de réaliser ce cadeau de Noël à quatre mains avec mon Grand-Père. On partage tous les deux cette passion du fait main. Il est beaucoup plus doué que moi pour le travail du bois, mais pour le coup, nous avons été complémentaires. C’était très chouette comme expérience 🙂

toute belle pour l’été

Par défaut
toute belle pour l’été

Notre kiné qui est devenu notre amie (merci la kiné respi pour Zélie une fois par semaine pendant 6 mois !!!) a mis au monde une jolie petite demoiselle !!!

Pour elle, je ne déroge pas à la règle, le cadeau de naissance sera home-made !!!

Mais cette fois-ci, point d’accessoire, j’ai vu plus grand : j’ai fabriqué une adorable tenue d’été en taille 6 mois – 1 an.

20151118_200916

Le pantacourt est tiré de ce livre. Les modèles présentés (bien qu’il n’y ait pas grand chose pour les tout-petits) sont très jolis, et simple à réaliser.

livre-couture-simple-enfants-sages

J’ai choisi de coudre le pantacourt avec un coton rouge à pois blancs (les Coupons de Saint Pierre). La ceinture et l’intérieur des fronces du bas sont réalisés dans un magnifique tissu blanc à étoiles de chez mon pote Mondial Tissus.

20151118_201058

J’ai maladroitement posé du croquet bleu dans le bas du pantacourt. C’était la première fois !!! *fière*

20151118_201224 20151118_201109

Je n’ai pas eu beaucoup de difficulté à réaliser ce vêtement, mise à part la pose du croquet un peu fastidieuse …

20151118_201043

Pour accompagner le pantacourt, voici une jolie blouse aux manches raglan (vachement plus simple à assembler !!!) tout droit sortie du tutoriel proposé par Petit Citron

Cette fois-ci j’ai utilisé le tissu blanc à étoiles en tissu principal. Le rouge à pois blancs m’a servi pour le col. A l’arrière comme vous ne pouvez pas le voir sur les photos la blouse se ferme entièrement par des pressions en résine. Je me suis amusée à alterner le rouge, le blanc et le bleu.

Vous remarquerez que sur le tutoriel le col est plat et sur mon modèle, il est froncé. Au départ, je m’étais forcée à suivre le tutoriel à la lettre. Mais quand tout a été fini, le col était moche, carrément trop large. Je ne sais pas comment j’ai posé la parementure, mais certainement pas de la bonne façon. Du coup, ni vu ni connu, un morceau d’élastique et voici un joli col tout froncé.

C’est donc la seule difficulté que j’ai rencontrée.

Mes finitions ne sont pas top non plus, mais pour ma défense, je n’ai pas de surjeteuse. Si je continue dans ma lancée de coudre des fringues, je pense que je vais investir.

La petite puce sera trop mignonne dans ce petit ensemble créé spécialement pour elle.

Bienvenue petite demoiselle !

Une gigoteuse pour Achille

Par défaut

La femme de mon cousin a donné naissance à un adorable petit Achille il y a quelques jours.

Alors pour fêter la venue du premier bébé de ce côté-ci de la famille, je lui ai cousu avec plein d’amour une jolie gigoteuse.

DSC_0637

La gigoteuse représentait jusqu’à présent pour moi, le graal ultime. Je n’osais pas m’y lancer de peur de me louper, je voyais ce projet couture tellement compliqué.

En fait non !

Il suffit de trouver un patron bien fait et un tutoriel bien expliqué et ensuite tout roule tout seul ! Et c’est grâce à Perlipo et à son tutoriel vachement bien fichu que je me suis lancée dans mon projet 🙂

J’ai choisi de faire une gigoteuse pour l’été, c’est à dire que je n’ai pas mis de ouatine ou de polaire, mais juste un joli tissu et une doublure. Je l’ai faite en 12-18 mois pour qu’Achille ait bien de la place pour bouger à l’intérieur. Et comme Achille est déjà un grand bébé, il ne sera jamais perdu dans sa belle gigoteuse d’été.

DSC_0641

J’ai choisi pour la réaliser, de jolis tissus so 70′ qui m’ont tapés dans l’oeil. Tout ce petit monde, fermeture à glissière et passepoil compris proviennent de chez Mondial Tissus. Les pressions en résine sur les épaules viennent de ma collection personnelle.

DSC_0640

DSC_0639

J’ai beaucoup aimé coudre cette gigoteuse, les jolis tissus en sont certainement pour quelque chose. Le plus long a été de recopier le patron sur du papier à patron, de le découper et de le reporter sur le tissu, puis le re-découper… Mais y’a pas, on est bien obligé de passer par ces étapes.

DSC_0638

L’avantage c’est que maintenant je possède le patron, je gagnerai du temps pour coudre la suivante (pour mon petit bébé à moi ?)

Alors vous en pensez quoi ?

DSC_0636

Le démaquillage n’est (presque) plus une corvée avec mes lingettes maison !!

Par défaut
Le démaquillage n’est (presque) plus une corvée avec mes lingettes maison !!

Ouhla je vends du rêve avec un titre pareil !

Il faut dire aussi que le démaquillage ce n’est pas forcément une étape à laquelle je me plie tous les soirs… ça arrive fréquemment que je me lève le matin avec des yeux de panda … de toute façon je passe à la douche au saut du lit …

Mais un jour une de mes copines m’a grondée « quoi ?!?!? tu ne te démaquilles pas tout le temps ?!?!? mais tu abîmes ta peau !!!!! » Après m’être fait passer un savon, en gentille fille bête et disciplinée, je me suis penchée sur la question …

Qu’est ce qui m’empêche de le faire à part la flemme ?

Je n’ai pas trouvé la réponse à mon questionnement qui a duré deux secondes, soyons sincère !, mais je me suis dit que c’était l’occasion à mon âme d’écolo et à mon imagination de se rencontrer : le soir, je vais me démaquiller avec des lingettes maison ! Et en plus, ces lingettes seront bien rangées dans un pochon original !

J’ai commencé par le pochon.

J’avais envie de coudre un sac pour ranger mes lingettes qui ressemblerait à un paquet de lingettes pour bébés par exemple…

Autant vous dire que j’ai galéré !!! Non seulement j’ai choisi de le doubler, mais aussi de réaliser une belle ouverture ronde en plein milieu ! A cela s’est ajouté un choix de tissu plutôt galère à coudre …

Voici donc mon petit pochon / paquet de lingettes.

le dessus (ouvert !)

– Tissu extérieur avec les oiseaux : PUL (habituellement on utilise ce tissu pour réaliser des couches lavables et des serviettes périodiques … deux projets qui sont en cours de réflexion pour après la grossesse …), fermeture éclair de ma collection

– doublure : coton imprimé jaune étoilé de mon stock (j’sais plus d’où il vient)

– rabat : coton imprimé rose Mondial Tissus et pression résine (!)

Finalement je suis assez contente du résultat malgré le temps perdu à faire l’ouverture ronde !

20160122_100646

Après je me suis attaquée aux lingettes.

20160122_100702

C’est tout petit, ça ne prend pas de place dans la machine, alors forcément, il m’en fallait un grand nombre pour en avoir toujours à portée de main. J’en ai donc fait 20.

j’ai utilisé pour cela de l’éponge de bambou, bleue et marron.

Mon expérience de travail à la chaîne pour les débarbouillettes de Zélie m’ayant laissé un souvenir impérissable, il fallait que je trouve une autre solution pour ne pas déprimer devant ma machine à coudre. Alors j’ai zappé l’étape « lingettes bi-face : éponge et coton » et j’ai juste coupé des carrés de 10 cm de côté que j’ai surfilé au point zig zag pour éviter qu’elles ne s’effilochent au fil du temps et des utilisation intensives. L’avantage est que je peux utiliser les deux côtés de l’éponge, et hop, moins de travail ! J’en ai profité pour tester plusieurs autres points de ma machine à coudre. Je n’irai pas jusqu’à dire que j’ai trouvé ça fun à coudre, mais ça a été beaucoup plus rapide que mon premier essai à double épaisseur !

20160122_100907

Alors verdict après moult utilisations ?

– le PUL c’est le caca à coudre !!!!!!!!!!!!!!! j’en ai jamais autant chié de ma vie de couturière (qui se résume à 2 ans !!!)

– l’éponge de bambou est beaucoup plus douce et agréable que l’éponge de coton qu’on utilise en général pour les serviettes de bain.

– j’utilise de l’eau micellaire et avec les lingettes, je trouve que ça fonctionne encore mieux qu’avec des disques démaquillants.

– et pour le lavage ? pour le moment, les lingettes tiennent le coup. Après passage en machine et au sèche-linge, elles ressortent de la même taille (!) et aussi propres qu’à leur conception.

Je suis conquise par mes nouvelles lingettes, j’ai encore fait un pas dans la réduction de mes déchets !!!

20160122_100958

Comme je l’ai glissé dans ce billet, je continue mes réflexions de réduction de nos déchets et j’ai bien envie de me lancer dans la fabuleuse épopée de la couche et des protections périodiques lavables.

Alors je fais appel à vous, lecteurs et lectrices de mon petit blog : auriez-vous des expériences à partager ? des conseils à me donner ?

Pour ma part je ne manquerai pas de vous faire part de l’avancée de mes réflexions dans ce domaine, Bébé arrivant dans moins de 4 mois, il est temps que je parvienne à une décision 😉