ce week-end j’ai bricojardiné !

Par défaut

On a un jardin depuis 6 mois.

Non je reprends …

On a une friche depuis 6 mois.

Lorsque nous avons emménagé dans notre nouvelle maison, le jardin ressemblait à ça :

piscine n°1

piscine n°1

 

Cette hiver, il ressemblait à ça :

piscine n°2

piscine n°2

Et puis un jour, on a râlé, les ouvriers sont passés et aujourd’hui le jardin ressemble à ça :

piscine n°3

piscine n°3

On a bien compris qu’on (je) allait devoir se débrouiller seuls.

Bon moi ça ne me dérange pas. on part de rien du tout. il y a tout à faire et en plus j’aime bien bricojardiner. Et j’ai pleiiiiiiiiin d’idées pour aménager nos environ 125m²

Mais j’ai commencé soft : j’ai rempoté mes jardinières. Au programme : des aromates, de la rhubarbe poirée et quelques survivants.

Alors j’annonce : v’la le premier « do it toi-même » du blog, youhou !!

Do it toi-même : les jardinières !!!

1. Avoir un bébé (check) et récupérer sur boites de lait en poudre.

20150509_184444[1]

2. Acheter de la bombe de peinture. Moi j’suis allée dans un magasin de taggeurs. a même pas 3€ l’aérosol autant vous dire que je n’ai pas trouvé moins cher.

3. Bomber les boites de lait et l’herbe alentours

les orange

les orange

les bleus

les bleus

 

ohhh la belle herbe bleue !!!

ohhh la belle herbe bleue !!!

 

4. Attendre que ça sèche (10 minutes même pas, une aubaine pour l’impatiente que je suis).

5. Procéder au rempotage. Alors là je suis désolée, mais il n’y a pas de photo : je n’ai pas réussi à manier l’appareil avec les mains pleines de terreau.

Mais voilà ma technique : mettre des cailloux dans le fond de la boite (facile, y’en a plein le jardin !), puis une bonne dose de terreau. Arroser copieusement. Enlever l’aromate de son pot en plastique, plonger allègrement la motte dans un seau d’eau. Mettre l’aromate dans la boite, tasser avec les doigts. Remettre un peu de terreau et hop encore de l’eau.

Répéter l’opération pour les autres pots.

6. TADAAM !!!!

 

sauge, citronnelle et romarin

sauge, citronnelle et romarin

Aneth, persil, ciboulette, menthe et basilic

Aneth, persil, ciboulette, menthe et basilic

Lorsque mon bricojardinage s’est terminé, je me suis attaquée aux survivants.

J’ai nommé : les jardinière qui ont subi un déménagement sans ménagement (poète à mes heures…) et un hiver sans attention aucune de ma part. Cet hiver donc, lorsque les gelées ont été particulièrement désagréables pour mes doigts de pied et le bout de mon nez, je me suis résignée la mort dans l’âme : tout est crevé.

Mais il y a quelques semaines, des tiges et des feuilles vertes sont ressorties de terre. J’ai d’abord cru à du cruhaut, mais en fait pas du tout. Mes petites plantes avaient hiverné.

Je retrouve donc avec joie

20150509_193139[1]

Jardinière de gauche : un reste de persil que je viens de rempoter et une branche de fuschia.

A droite : 2 plants de ce qui semble être des renoncules (va falloir que je demande à ma Reine-Mère, elle est incollable)

Mais aussi et surtout :

20150509_193144[1]

Des fraises !!!!!!!!

J’en connais une qui va kiffer quand elle seront bien rouges !!!

Enfin, après le bricojardinage et le sauvetage des survivants, j’ai fait ça :

20150509_193132[1]

Faut que je vous raconte :

On est allé en famille à la Gare Saint Sauveur le week-end dernier (habitants de la région lilloise ou pas, je vous recommande chaudement ce musée complètement original) et il y avait une petite cabane qui a attiré mon attention.

La dame dans sa cabane m’a gentillement expliqué et patiemment répondu à mes trop nombreuses questions que Saint Sauveur allait ouvrir une ferme urbaine. Kezako ? Ben une ferme en plein milieu de la ville. Le but est de produire plein de légumes qui vont alimenter les cuisines du resto de Saint So (la petite brasserie attenante au musée). Et les légumes qui seront présents dans cette ferme seront que des variétés anciennes de légumes : les fameux légumes oubliés.

Mais pour que le potager soit prêt à l’ouverture de la ferme urbaine, ils ont eu une idée géniale à Saint Sauver : demander aux visiteurs de faire pousser chez eux les petites graines. Par la suite, les 30 et 31 mai prochains pour être précise, on ramène un des plant qui aura poussé à la maison et on garde le reste comme récompense de notre dur labeur.

Moi j’ai choisi de la poirée rhubarbe chard rubis.

Explication ? Mais la voici ma p’tite dame : « la poirée à cardes rouges donne des feuilles vertes à la tige carmin. Ses feuilles s’utilisent comme celles des épinards et les côtes cuites en gratin ». Voilà, voilà !!

Donc bête et disciplinée (ha non en fait), je n’ai pas suivi le mode d’emploi et j’ai semé à ma manière.

J’ai hâte de voir le résultat dans quelques jours !!!!

Pour l’heure mon jardin est décoré de jolis pots et de jardinières fleuries et je trouve que c’est un bon début !! 

Et vous, vous bricojardinez ?

Publicités

"

  1. Je les trouve très jolies ! C’est ou ton magasin de tagueurs ? Ça m’intéresse… C’est une très bonne idée les plantations de la gare saint sauveur. Je suis bien tentée d’y aller cette après midi…

    J'aime

    • Le magasin est à Lille, dans les rues piétonnes. Me demande pas l’adresse je suis tombée dessus par hasard.
      J’espère que tu auras aussi droit à tes petites graines. Si c’est le cas on s’échangera des pousses

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s